Hunger Games, Suzanne Collins

L’histoire se passe dans un monde futuriste. Une grande guerre a décimé la population. Les survivants se sont organisés en treize districts, selon leur spécialité économique, autour d’un Capitole. Le Capitole rassemble l’élite, les favorisés, les plus riches, ceux qui ont le pouvoir. Un jour, les districts se sont rebellés contre le Capitole. La rébellion a été écrasée dans le sang, le district 13 complètement rasé. Depuis, pour rappeler aux districts combien ils sont dépendants du Capitole et combien la révolte est interdite, sont organisés des Hunger Games. Deux enfants (entre 12 et 18 ans) sont tirés au sort dans chaque district, un garçon et une fille. Les 24 candidats sont enfermés tous ensemble dans une immense arène paysagée en fonction de l’imagination des juges. Le but est d’être le seul survivant. Il n’y a aucune règle, il faut tuer et survivre. La faim, dont les jeux portent le nom, est souvent l’une des pires ennemies des participants. 
Lorsque l’histoire débute, Katniss a 16 ans, elle sait qu’elle a de nombreuses chances d’être tirée au sort. Pourtant, coup de tonnerre lors du tirage, c’est le nom de sa soeur, Prim, 12 ans, qui est tiré. Prim n’aurait aucune chance de survie, elle est jeune, tendre, duce. Alors Katniss comprend qu’elle n’a pas le choix, elle se porte volontaire pour remplacer sa soeur. A elle reviendra la tâche quasiment impossible de survivre dans ces arènes impitoyables. Mais elle ne part pas vaincue : seul soutien de sa famille depuis la mort de son père, elle sait chasser à l’arc, se déplacer silencieusement dans la forêt, reconnaître les plantes sauvages, poser des collets. De plus, l’autre candidat du district 12, Peeta, semble jouer un jeu étrange, et paraît avoir décidé de la protéger une fois dans l’arène.

Mon avis : Je trouve ce roman extrêmement violent pour être proposé en littérature jeunesse. J’ai vérifié plusieurs fois, mais c’est bien dans la collection Pocket Jeunesse qu’il est édité. Alors effectivement, l’histoire est passionnante, haletante même. On s’attache énormément aux deux héros du district 12, et on tremble tout au long de l’histoire pour savoir comment cela va pouvoir se terminer. Chaque nouveau chapitre recèle un nouveau piège, et tout cela dans un monde qui lui même n’est qu’un vaste piège, une immense dictature impitoyable et inhumaine. On peut se contenter de lire le premier tome ou lire la trilogie. Personnellement j’ai vraiment aimé les deux premiers tomes. Cependant, je ne sais pas trop pourquoi, mais je n’ai pas du tout accroché au 3ème tome. Je n’ai même pas réussi à en lire un quart. Je sais par contre que d’autres lecteurs de mon entourage l’ont beaucoup apprécié, surtout pour la fin qui d’après eux permet d’avoir une réflexion sur les enjeux du pouvoir politique.
Je conseille cette lecture pour des adolescents déjà âgés, capables de prendre du recul sur une histoire violente. Le récit est captivant et facile à lire, alors même de petits lecteurs devraient y prendre du plaisir.

Sur amazon :

Le tome 1 existe en version audio :

Publicités

3 commentaires sur “Hunger Games, Suzanne Collins

  1. J’ai lu ce roman, cet été, après Divergente. Autant, j’ai été transporté par Divergente, autant Hunger Games ne m’a que moyennement plus. Je n’ai pas aimé la pseudo histoire d’amour, et j’ai trouvé que tout était un peu prévisible, il y avait moins ce côté surprise, que j’ai tant aimé chez Divergente. Je ne sais pas si je continuerai, cette série…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s