6000 nuits, André Borbe

Esther est une jeune fille de 16 ans un peu particulière. En effet, depuis sa naissance, elle est insomniaque, elle ne dort pas la nuit. Pas une minute, rien. Elle en profite pour lire. Cette caractéristique est tenue secrète par son entourage. Dans un monde régi par la terreur, sous la dictature d’un Tyran sans cesse masqué, il ne fait pas bon se faire remarquer.

univers étrange avec une dictature une jeune fille insomniaques découvre son destin et le pouvoir de l'écriture pour lutter contre le tyranCe monde où elle vit garde l’espoir grâce à un mystérieux groupe, les Bienveillants. Ces personnes écrivent perpétuellement des histoires et les font livrer dans la ville par les Livreurs. Les histoires sont uniques à chaque fois, et contiennent juste ce qu’il faut pour aider les habitants de la ville à ne pas céder au désespoir et à garder la tête haute malgré la dictature.

Un jour, son oncle est arrêté par la milice. Esther et sa mère obtiennent l’autorisation de lui rendre une visite à la citadelle où il est enfermé. Là, il révèle des paroles étranges à la jeune fille. « Ils te cherchent… Ils savent que quelqu’un va recevoir la plume d’or… » Il lui donne une boîte avec seulement un papier plié à l’intérieur et une adresse « Où bon me semble – Impasse des regrets« .

Esther commence sa quête. Elle se promène de nuit, malgré les dangers de rencontrer la milice et d’être arrêtée. Elle découvre un univers jusqu’ici ignoré. Elle rencontre différentes personnes, amies ou ennemies, à elle de le découvrir. Elle découvre qui elle est, et quel rôle elle doit jouer dans le monde terrible où elle vit.

En parallèle se mettent en place plusieurs autres récits, 16 ans auparavant et 32 ans auparavant. Ils nous font rencontrer le personnage de Rehtsë, un vagabond tombé amoureux de la princesse Meredith. Ces différents récits permettent de comprendre peu à peu comment le pays est tombée sous cette dictature.

Mon avis : C’est un roman très chouette. J’ai beaucoup aimé l’univers dans lequel vit Esther, ses relations avec son amie Edith. Le mystère est distillé avec bonne mesure dans le roman. On comprend peu à peu les enjeux de ce monde et de cette dictature. La fin m’a laissé un goût amer. J’ai trouvé que vraiment le malheur tenait à peu de choses et que c’était un peu triste.

Je recommande cette lecture à tous les adolescents qui aiment déjà un peu lire. Le roman fait 250 pages et contient une certaine violence donc mieux faut attendre d’avoir au moins 13 ans pour le lire.

On le trouve chez amazon ici : 6000 nuits

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s