Les yeux de Rose Andersen, Xavier-Laurent PETIT

roman jeunesse immiagration Mexique Etats-Unis pauvreté misèreAdriana vit avec sa famille dans un minuscule village du Mexique, pas loin de la frontière avec les Etats-Unis. Ils sont pauvres, très pauvres. Lorsque la sécheresse transforme leur petit terrain de terre en poussière stérile, ils fuient ensemble vers la ville, pour trouver une misère encore plus absolue. Le père ne trouve aucun travail, son frère Guillermo rencontre des gens qui l’entraînent dans une très mauvaise direction, sa mère travaille des heures durant pour rapporter à peine quelques sous.

Le père a désormais une idée fixe, passer la frontière, au risque d’être abattus comme des chiens par les gardes-frontières.  Pour cela, il faut gagner de l’argent, beaucoup d’argent. Et s’ils réussissent à passer, rien n’est gagné pour eux, il faudra survivre, échapper aux dangers des villes américaines, et se faire une place. Mais Adriana est déterminée, et saura saisir sa chance quand ce sera le moment.

Mon avis : Ce roman est extrêmement violent, j’ai presque eu la nausée en le lisant. Les horreurs auxquelles sont confrontées les miséreux mexicains dans le bidonville puis lors de leur tentative d’immigration sont absolument scandaleuses et terrifiantes. Je ne peux qu’espérer que l’auteur en a rajouté, mais j’ai bien peur que non…

Ce roman permet de découvrir un aspect fort peu reluisant de notre monde, dans lequel le luxe relègue la misère de l’autre côté d’une frontière de barbelés, et n’hésite pas à abattre froidement ceux qui épuisés par le malheur, viennent chercher l’espoir d’une vie meilleure.

Attention toutefois à la violence du roman qui peut choquer certains ados un peu sensibles (en tout cas moi j’ai été choquée).

Acheter sur amazon :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s