roman pour ado stress angoisse suspense très court facile

Hors de moi, Didier van Cauwelaert

On m’a prêté récemment ce tout petit roman de Didier van Cauwelaert. Cet auteur a un nom imprononçable, mais écrit des choses vraiment sympas. C’est souvent facile à lire, avec un style léger mais pourtant des intrigues solides et des thèmes importants. De bonnes lectures détentes !

un roman plein de suspense avec une intrigue haletanteDans ce roman, le héros, Martin Harris se réveille à l’hôpital à Paris après six jours. Le taxi qu’il avait emprunté a refusé la priorité à un camion et est tombé dans la Seine. Heureusement, sa conductrice, Muriel, a réussi à s’extirper de la carcasse, et à remonter son client à la surface. A son réveil, elle propose à son client de le ramener chez lui. Il accepte. Seulement, une fois face à sa porte d’entrée, une surprise de taille l’attend. Un autre homme est dans son appartement, il porte son pyjama, et sa femme, Liz, l’appelle « Martin ». Personne ne le reconnaît, cet autre homme est capable tout comme lui de raconter les évènements de sa vie, la mort de son père, les souvenirs de famille, la teneur de ses recherches secrètes en botanique. Robert se démène pour confondre l’imposteur, alors que tout semble se liguer contre lui. Mais quel est l’intérêt d’une telle machination ? Pourquoi sa femme avec qui il partageait une belle relation est-elle complice ? Comment est-il possible que quelqu’un d’autre en sache autant sur sa vie intime, ses souvenirs personnels ?

C’est un roman court et haletant. On rentre dans l’intrigue très rapidement, et on se demande vraiment quelle est la clé du mystère. Le personnage est attachant, son désarroi m’a beaucoup touchée. On se prend à souhaiter qu’il réussisse à confondre l’imposteur, tout en se demandant qui au fond est réellement l’imposteur et comment une telle situation est possible. C’est donc un roman très facile à lire, plein de suspense. On le dévore jusqu’à la dernière page sans avoir envie de le poser un instant. Une amie à qui il avait été prêtée est revenue très fâchée le lendemain. Le livre l’avait tellement tenue en haleine qu’elle avait lu toute la nuit pour le terminer et n’avait presque rien dormi. Et oui, la lecture est une activité dangereuse et à hauts risques !

Je le recommande pour de grands ados, capable de se mettre dans la peau d’un héros adulte. A partir de 15 ans.

Acheter sur le site de la FNAC

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s