Le loup à l’oreille cassée, André Delabarre

roman ado loups loup sauvage nature forêtLoupataud est un jeune loup d’une portée née au coeur de la Forêt Noire. Sa mère lui apprend les techniques de chasse et de survie qu’un loup doit connaître, mais il est plutôt maladroit et a des difficultés à suivre ses conseils. Un jour, des chasseurs font irruption dans la vie de la meute, et tue la mère du petit loup. Les loups de la meute fuient de tous les côtés, dans l’espoir de semer l’ennemi, et Loupataud, terrorisé, se retrouve seul au milieu de la forêt. Il rencontre alors une petite fille, Miran, qui l’apprivoise peu à peu. Cette petite fille vit seule avec sa mère à l’écart du village, rejetée de tous. Depuis un événement traumatisant, elle refuse de parler et reste repliée sur elle-même, à l’aise seulement dans la nature. L’amitié avec Loupataud va leur permettre à tous deux de réapprendre à faire confiance et à s’ouvrir.

Mon avis : Un roman bien écrit, agréable, qui croise plusieurs sujets de façon passionnante : le thème des loups, que beaucoup d’enfants/ados apprécient, le thème de l’exclusion sociale, de l’amitié. Une belle lecture, adaptée pour dès le début du collège, voire la fin du primaire pour les meilleurs lecteurs.

Sur Amazon : 

Publicités

Anastasia avec conviction, Lois LOWRY

roman enquête réflexion valeurs enfants adosRésumé : Anastasia a un chien depuis quelques jours, et elle a promis à ses parents de s’en occuper. Aussi lorsque le chien gratte la porte pour sortir à 6h du matin, c’est qui doit aller le promener pour qu’il fasse ses besoins dans la rue. C’est aussi elle qui doit emmener un petit sachet plastique afin de ramasser les dits-besoins et de les jeter à la poubelle afin de ne pas salir les trottoirs de la ville. Ce matin-là, Anastasia fait tout bien correctement, et en profite pour emporter une lettre que sa maman lui a demandé de poster. Mais malheur, un peu angoissée par l’idée que quelqu’un la voit en train de ramasser une crotte avec un sachet plastique, elle se trompe et met le sachet contenant la crotte dans la boîte aux lettres, et la lettre dans la poubelle. Comprenant son erreur, elle est très embarrassée, et craint d’être accusée d’avoir causé du désagrément aux postiers. Surtout qu’elle apprend que la police s’est trouvé sur les lieux peu après son « crime » et que la poubelle en question a disparu. Le cours de réflexion philosophique qu’elle suit au collège et qui la mène à s’interroger sur les choix et les responsabilités de chacun la conduisent à se poser de plus en plus de questions.

Mon avis : Voici un livre très agréable, facile à lire, avec une héroïne tout à fait sympathique dans ses nombreux doutes. Ce roman pousse à s’interroger sur nos choix dans la vie, tout en restant sur un mode léger et presque un peu humoristique. C’est une très bonne lecture, à recommander à partir de 10 ans.

Sur amazon :

Le garçon qui avait perdu la face, Louis Sachar

David va au collège. Il aimerait bien intégrer le groupe que son ancien meilleur pote fréquente, mais il sent que ce n’est pas si facile, il n’est pas assez « cool » pour eux. Un jour qu’il est avec ce groupe, les garçons décident d’attaquer une vieille dame pour lui voler sa canne. louis sachar le garçon qui avait perdu la face roman ados collège amitiéDavid les suit pour ne pas que les autres se moquent de lui, mais cette idée ne lui plait pas du tout. Les autres font tomber la vieille dame (David voit ses dessous), lui renversent de la limonade sur la tête, cassent un carreau et volent sa canne. David ne sait comment réagir. Il voudrait venir en aide à cette vieille dame par terre, mais il a peur de perdre la face devant les autres garçons. Alors, il fait un doigt d’honneur à la vieille dame, espérant vaguement qu’elle ne saura pas ce que ça veut dire. La vieille femme prononce alors une sorte de formule magique en le regardant, une malédiction.

Aussi, dans les jours qui suivent, David sent la malédiction s’acharner sur lui. Tout ce que les garçons ont fait subir à la dame lui arrive : il casse un carreau chez lui, il tombe de sa chaise en classe, il oublie de fermer sa braguette et toute la classe voit ses dessous… David ne sait comment arrêter cette malédiction. Elle lui pose spécialement problème car il aimerait bien inviter une fille à aller au cinéma, mais il a peur de se renverser de la limonade sur la tête ou autre catastrophe. De nouveaux amis vont l’aider à prendre confiance en lui, à réaliser qu’il n’est pas obligé de fréquenter les stars du collège pour avoir de la valeur et être quelqu’un de bien. Peu à peu il va comprendre qu’il n’y a qu’une seule solution pour annuler la malédiction, assumer ce qui a été fait.

Mon avis : Un livre facile à lire, rigolo. De nombreux ados se reconnaîtront dans David, un collégien tout à fait banal qui aimerait bien fréquenter les stars de la classe, et pour ça est prêt à faire un peu n’importe quoi. Le roman montre bien que la confiance en soi est primordiale pour faire face aux moqueries et que l’essentiel est de rester fidèle à soi-même.

Sur amazon :

Tobie Lolness, Timothée de Fombelle (coup de coeur)

Résumé : L’histoire se passe sur un arbre. Des petits êtres, tout petit (dans cet univers, faire 2 millimètres, c’est être déjà très grand) vivent ici. Les habitants de l’arbre ne connaissent pas la vroman écologie adolescents nature aventuresie en dehors de leur arbre, qui constitue pour eux un monde complet, avec ses cascades, ses forêts, ses champs, ses animaux, ses problèmes climatiques… Tobie est le fils d’un savant génial, qui fait des expériences et a des théories novatrices sur cet univers dans lequel se déroule leur vie. Lorsque l’histoire débute, Tobie est en fuite. Ses parents ont été emprisonnés et tout le peuple de l’arbre est à sa poursuite, débordant d’une haine à son égard qu’il a du mal à comprendre. Le récit remonte alors un peu dans le temps et nous montre combien les théories du savant dérangent, surtout ceux qui ont le pouvoir et l’argent. La famille est d’abord exilée dans une région hostile (où pourtant Tobie fera des rencontres précieuses pour son cœur) puis pourchassée. Tobie fuit, découvre de nouvelles vérités, fait des rencontres formidables. Dans le deuxième tome, il trouve de l’aide dans plusieurs initiatives de résistance, et espère de tout son cœur retrouver ceux qu’il aime, ainsi que sauver l’arbre de cette destruction annoncée depuis longtemps par son père, et dont on voit désormais les effets.

Mon avis : Voici un roman formidable. L’aventure est présente à toutes les pages, le monde est fourmillant, détaillé, poétique, les personnages très attachants, variés et intéressants. En plus d’être un excellent roman d’aventures, ce roman nous apprend des choses sur la vie à toute petite échelle, et construit également une belle métaphore des dégâts que l’humanité impose actuellement à notre planète. Il n’y a plus qu’à espérer que nous serons aussi intelligents que les habitants de l’arbre et que nous saurons nous aussi lutter contre cette destruction. Une lecture coup de coeur pour moi.

Sur amazon :

Chipo à l’âge de pierre, Franz Hohler

Résumé : Chipo est un jeune garçon aux capacités très particulières : il rêve si fort, qu’il est capable de rapporter des objets de ses rêves et parfois roman jeunesse préhistoire hommes cro-magnonsmême il est transporté dans le lieu de son rêve. Pour éviter que ces mésaventures se reproduisent, ses parents l’emmènent chez un médecin qui lui donne des cachets. Mais le traitement est inefficace (et Chipo n’a en plus pas très envie de le prendre). Sa classe étudie l’âge de pierre, et va visiter une grotte préhistorique des environs. Chipo en rêve la nuit suivante, et rapporte une pointe de flèche authentique. La nuit d’après, il est carrément transporté à l’âge de pierre, et rencontre une famille cro-magnonne. La confrontation est très drôle. Chipo essaie d’analyser ce qu’il voit en fonction de ses connaissances de petit garçon du 20ème siècle. De même, il tente d’expliquer les concepts modernes (comme le mot avion) à ses nouveaux amis, ce qui s’avère bien difficile ! Il découvre les difficultés de la vie à l’époque préhistorique (le froid, le danger, la faim), et les coutumes de ces hommes qui sont nos ancêtres. Il se demande bien comment il va pouvoir retourner chez lui, heureusement, ses parents ont fait appel à un autre rêveur génial qui va lui venir en aide.

Mon avis : Ce roman peut se lire dès un âge assez jeune, mais s’avère franchement marrant même pour les plus grands. Il y a beaucoup d’humour, il se lit facilement malgré les quelques 200 pages. Une façon sympathique de se présenter la vie quotidienne à l’époque de la préhistoire.

Sur amazon : Chipo à l’âge de pierre

Roald Dahl, auteur à succès

Roald Dahl a écrit de nombreux romans, en général de veine comique. Ces romans ont un succès phénoménal, ils ont été réédités de nombreuses fois et traduits dans de nombreuses langues. Son illustrateur attaché est Quentin Blake, qui vient réhausser l’humour des histoires avec ses dessins tout en longueur et ses nez pointus.

Voici les titres qui rencontrent le plus de succès :

James et la grosse pêche : une histoire tout à fait loufoque d’un petit garçon qui est maltraité par les deux vieilles tantes chez qui il vit. Il trouve refuge dans une pêche géante et part en voyage avec.

Matilda : une petite fille surdouée, aux prises avec ses parents des abrutis qui trafiquent des voitures pour les revendre et passent leur temps à regarder des idioties à la télévision et avec la directrice de son école une femme sadique qui adore maltraiter les enfants. Heureusement elle trouve secours auprès de son institutrice, une jeune femme douce et à l’écoute. Elle se découvre alors un talent fantastique, qui lui permettra de changer son destin. C’était un de mes préférés quand j’étais gamine.

Détails sur le produitLa potion magique de Georges Bouillon : encore une fois un enfant aux prises avec un adulte horrible, ici sa grand-mère. Mais les enfants ne sont jamais à court de bonnes idées pour se défendre.

Et pour les petits frères et soeurs des ados jaloux qui voudraient eux aussi lire du Roald Dahl, je conseille L’énorme crocodile. Et il en est un que je n’ai pas encore lu mais qui a l’air fantastiquement amusant, c’est Un conte peut en cacher un autre.

Enfin, il n’est plus besoin de présenter Charlie à la chocolaterie tellement il est connu !

Acheter chez amazon :

La maison cannibale, Gudule

Quentin emménage dans une demeure exceptionnelle avec ses parents, une sorte de château qu’ils ont acheté pour une bouchée de pain. Cependant, il comprend rapidement qu’un mystère se cache dans les lieux. Les habitants des environs racontent qu’un meurtre horrible y a été commis. Soudainement, des évènements étranges ont lieu. Quentin fait des cauchemars effrayants, et la maison semble munie d’une volonté propre. En l’absence de ses parents, Quentin est restée seul avec sa tante Suzy, une étudiante d’une vingtaine d’années. Ils se retrouvent enfermés dans la maison, qui a muré toutes les issues. Ils vont devoir mener l’enquête et reconstituer les terribles évènements du passé pour s’en sortir.

Mon avis : Ce roman ne présente pas beaucoup d’ambition littéraire, si ce n’est celle d’offrir un roman extrêmement court, facile, et plein d’actions, à de jeunes ados qui seraient plutôt fâchés avec la lecture. Ceux-ci trouveront sans doute le courage de lire un roman aussi rapide, et de l’intérêt pour une enquête malgré tout intéressante, avec un certain suspense. Les lecteurs un peu plus habitués s’ennuieront sans doute.

Chez Amazon :

Monsieur Kipu, David Williams

Chloé a 12 ans. Sa mère, ancienne directrice d’un institut a décidé de se présenter comme député-maire. Elle tient absolument à paraître distinguée, et à cause de cela, impose des tas de règles assommantes à sa famille. Chloé est ainsi inscrite dans une école privée réservée aux filles, qu’elle déteste et dans laquelle elle n’a aucune amie. Tous les jours, Chloé passe devant un banc où est assis un clochard surnommé Monsieur Kipu. Grâce à son imagination galopante, elle a imaginé des dizaine de scénarios sur les raisons qui ont fait de lui un SDF. Un jour, prenant son courage à deux mains, elle lui adresse la parole. Monsieur Kipu se révèle un homme surprenant, d’un sans-gêne désopilant et plein d’humour. Grâce à lui, la vie de Chloé va beaucoup changer.

Mon avis : Voici un roman facile à lire, tout à fait adapté pour les plus jeunes, avec une belle histoire. J’ai beaucoup ri, certaines situations sont cocasses, surtout lorsque Monsieur Kipu passe à la télévision. Le thème des SDF est abordé avec beaucoup d’humanité. Pour tous types de lecteurs.

Chez amazon :

Mon petit coeur imbécile, Xavier-Laurent PETIT

Sisanla a dix ans, elle vit dans un petit pays au fin fond de l’Afrique. Elle sait qu’elle est une miraculée : atteinte d’une malformation cardiaque, elle pourrait mourir à tout instant. Alors elle s’accroche, évite tous les efforts, et compte sans cesse : les battements de son coeur, les jours qu’elle a déjà réussi à vivre, les années qu’il faudrait à ses parents pour économiser la somme nécessaire à l’opération qui la soignerait… De son côté, comme pour compenser, sa mère, Maswala (mamantilope), passe son temps à courir, pieds nus, dans la savane. Un jour, elles découvrent dans un vieil article de journal qu’en gagnant le marathon de Kamjuni, on peut gagner 1,5 million de kels, la somme qu’il faudrait pour le voyage et l’opération de Sisanla. Dès lors Maswala n’a plus qu’une idée en tête : courir, gagner et sauver sa fille.

Mon avis : Un beau roman, très émouvant, on a parfois envie de rire, souvent envie de pleurer. L’écriture est simple et agréable, poétique mais également pleine de vivacité. C’est Sisanla qui raconte, la petite fille au coeur malade. Je ne l’ai pas encore testé avec mes élèves, mais je pressens que ce genre de livre pourrait plaire même à des élèves très réfractaires à la lecture. Pour les élèves qui ne peuvent pas lire, il existe une version audio. Je ne l’ai pas écoutée, mais j’ai lu de bonnes critiques.

Sur Amazon :

Livre :                              Version lue :

                       Version lue

Le jardin secret, Frances H. Burnett

Jusqu’à l’âge de dix ans, Mary a été élevée en Inde, par les domestiques de ses parents. Elle n’a reçu que peu d’affection et se montre gâtée et capricieuse. Dans les trois premières pages du roman, ses parents meurent d’une épidémie de choléra. Elle est alors recueillie dans le manoir anglais de son oncle. Ce dernier, miné par un terrible chagrin n’est quasiment jamais là. Elle devient amie avec le jeune frère d’une servante du manoir. Celui-ci lui fait découvrir la nature. Elle apprend à se débrouiller seule et découvre un merveilleux jardin caché abandonné caché derrière une porte fermée à clé et rouillée. Un jour, elle découvre que le manoir renferme un autre habitant, et elle est fermement résolue à faire sa connaissance.

Mon avis : Ce roman est très poétique, sur les thèmes de la nature et de l’amitié. Ces enfants retrouvent la santé et la joie de vivre grâce au jardin et à la relation qu’ils nouent. La lecture plaira à des enfants rêveurs, et en quête d’un univers bien à eux. A partir de 10-11 ans pour des lecteurs qui aiment lire.

Mon amie Flicka, Mary O’Hara

Ken Mac Laughlin vient passer ses vacances dans le ranch familial. C’est un enfant rêveur et incompris de sa famille qui pourtant l’aime beaucoup. Son père décide de lui offrir un poulain afin qu’il apprenne à être plus terre-à-terre et à prendre des responsabilités. Mais son fils, contre tous ses conseils, choisit une jeune pouliche, Flicka, issue d’une lignée de chevaux sauvages et indomptables. Lorsque les hommes décident de l’attraper, elle s’enfuit, réagit avec furie et se blesse grièvement avec des barbelés. Tout le monde la pense condamnée. Seul Ken se bat pour la sauver et par là, l’apprivoiser.

Mon avis : Nul besoin d’aimer les chevaux pour être touché par l’amour que porte ce petit garçon différent à cette pouliche elle aussi différente. Ce roman nous présente un univers rude mais poétique, en contact avec la nature, le travail du ranch, les chevaux. C’est un beau roman pour des enfants d’environ 10 ou 11 ans, avec un goût pour la lecture plutôt bon, ou un peu plus tard pour des lecteurs moyens.