Tobie Lolness, Timothée de Fombelle (coup de coeur)

Résumé : L’histoire se passe sur un arbre. Des petits êtres, tout petit (dans cet univers, faire 2 millimètres, c’est être déjà très grand) vivent ici. Les habitants de l’arbre ne connaissent pas la vroman écologie adolescents nature aventuresie en dehors de leur arbre, qui constitue pour eux un monde complet, avec ses cascades, ses forêts, ses champs, ses animaux, ses problèmes climatiques… Tobie est le fils d’un savant génial, qui fait des expériences et a des théories novatrices sur cet univers dans lequel se déroule leur vie. Lorsque l’histoire débute, Tobie est en fuite. Ses parents ont été emprisonnés et tout le peuple de l’arbre est à sa poursuite, débordant d’une haine à son égard qu’il a du mal à comprendre. Le récit remonte alors un peu dans le temps et nous montre combien les théories du savant dérangent, surtout ceux qui ont le pouvoir et l’argent. La famille est d’abord exilée dans une région hostile (où pourtant Tobie fera des rencontres précieuses pour son cœur) puis pourchassée. Tobie fuit, découvre de nouvelles vérités, fait des rencontres formidables. Dans le deuxième tome, il trouve de l’aide dans plusieurs initiatives de résistance, et espère de tout son cœur retrouver ceux qu’il aime, ainsi que sauver l’arbre de cette destruction annoncée depuis longtemps par son père, et dont on voit désormais les effets.

Mon avis : Voici un roman formidable. L’aventure est présente à toutes les pages, le monde est fourmillant, détaillé, poétique, les personnages très attachants, variés et intéressants. En plus d’être un excellent roman d’aventures, ce roman nous apprend des choses sur la vie à toute petite échelle, et construit également une belle métaphore des dégâts que l’humanité impose actuellement à notre planète. Il n’y a plus qu’à espérer que nous serons aussi intelligents que les habitants de l’arbre et que nous saurons nous aussi lutter contre cette destruction. Une lecture coup de coeur pour moi.

Sur amazon :

Le temps des miracles, Anne-Laure BONDOUX

Koumaïl a 12 ans lorsqu’il est trouvé par des douaniers, à la frontière française, caché au fond d’un camion transportant des porcs. Il ne sait pas parler un mot de français, à part quelques formules apprises par cœur. Il va retracer toute son histoire pour nous. Il arrive du Caucase, une région de Russie déchirée par les différents soulèvements ethniques et la répression russe. 11 ans auparavant, une jeune femme, Gloria, a assisté au déraillement d’un train, provoqué par un attentat. En se précipitant pour aider les passagers, elle découvre un bébé tenue par une femme blessée. miraclesElle recueille le bébé, et ne réussit jamais à retrouver la mère par la suite. Lorsque la guerre civile prend toute son ampleur, elle fuit avec l’enfant. Elle souhaite lui donner la chance de retrouver sa vraie patrie, la France, grâce au passeport qu’elle a récupéré dans les affaires que la maman du petit lui avait tendu en même temps que l’enfant. Cet enfant, c’est Koumaïl. Ils vont traverser ensemble de nombreuses épreuves qui ne sembleront ne jamais vouloir s’arrêter. Ils trouvent de temps en temps un havre de paix (bidonville, camp gitan, immeuble de réfugiés…) avant de devoir fuir à nouveau, avec pour ligne d’horizon, la France…

Mon avis : Ce livre est bouleversant tout en restant assez pudique. L’auteur nous présente des faits d’une gravité terrible, mais ne sombre jamais dans le mélo. Cela reste toujours très digne. L’histoire est impressionnante. Je trouve qu’il est toujours très difficile d’imaginer ce que les réfugiés peuvent avoir traversé. On pense au passage de la frontière, sans penser qu’avant cela, ils ont dû fuir durant des milliers de kilomètres, fuyant une guerre dont ils ne comprenaient pas les enjeux, la mort, la famine, la maladie, l’enrôlement de force… Et pourtant, au milieu de tout ce malheur, on constate qu’il est toujours possible de construire des amitiés, de forger des liens. Un de mes passages préférés est celui de l’université des pauvres Quant au personnage de Gloria, elle est fantastique de confiance en l’avenir, d’espoir, d’optimisme. Je recommande ce livre à partir de 13 ans, pour des lecteurs occasionnels ou réguliers.

Sur Amazon :