Tom petit Tom tout petit homme Tom, Barbara Constantine

Tom a 11 ans. Il vit avec sa maman, Joss, qui en a à peine 25. Elle l’a eu alors qu’elle était encore au collège. Il ne connaît pas son père.roman ado pauvreté

Tous les deux vivent dans une caravane à la campagne, ils sont très pauvres, volent la moitié de leur nourriture dans les potagers des maisons voisines, attrapent des merles pour les manger. Joss fait des petits boulots à droite à gauche pour essayer de survivre, mais elle a du mal à les garder. Elle est assez impulsive, pas trop réfléchie, parfois violente. Elle a du mal à s’en sortir dans la vie, les hommes n’en veulent qu’à ses seins (ce qui la gonfle prodigieusement), elle n’a aucun diplôme. Pourtant elle a de la volonté, et essaie d’économiser pour accomplir ses rêves.

Tom est très débrouillard, il sait se faire à manger, il se gère souvent seul surtout quand sa maman sort tard le soir, voire part quelques jours en week-end avec des amis.

Il va faire la connaissance de deux autres âmes en perdition, Madeleine, une vieille dame de 93 ans, solitaire, à moitié décrépie, et Samy, un ex-copain de sa maman, ex-taulard, solitaire lui aussi. La première va lui apprendre à faire du potager, le deuxième discute longuement avec lui, de tout et de rien.

Les uns et les autres apprennent à se connaître, à se comprendre. Ils vont découvrir que à plusieurs, la vie est plus facile, plus douce.

Mon avis : J’ai beaucoup aimé ce roman, tendre et tranquille. Les situations décrites sont difficiles, mais elles sont racontées avec relativement de pudeur. Nous ne sommes pas dans la débauche de sentiments que l’on trouve parfois en littérature jeunesse. D’ailleurs, cette pudeur peut rendre le roman un peu compliqué pour les lecteurs les plus en difficulté, car il faut comprendre les sous-entendus de certaines paroles, déduire des informations. Cependant cela reste une lecture assez facile et abordable, à partir de 12 ans environ. Le roman fait 250 pages.

Sur le site de la FNAC

Pour vous inscrire à la newsletter du blog, c’est par ici ==> Newsletter

Publicités

Mon petit coeur imbécile, Xavier-Laurent PETIT

Sisanla a dix ans, elle vit dans un petit pays au fin fond de l’Afrique. Elle sait qu’elle est une miraculée : atteinte d’une malformation cardiaque, elle pourrait mourir à tout instant. Alors elle s’accroche, évite tous les efforts, et compte sans cesse : les battements de son coeur, les jours qu’elle a déjà réussi à vivre, les années qu’il faudrait à ses parents pour économiser la somme nécessaire à l’opération qui la soignerait… De son côté, comme pour compenser, sa mère, Maswala (mamantilope), passe son temps à courir, pieds nus, dans la savane. Un jour, elles découvrent dans un vieil article de journal qu’en gagnant le marathon de Kamjuni, on peut gagner 1,5 million de kels, la somme qu’il faudrait pour le voyage et l’opération de Sisanla. Dès lors Maswala n’a plus qu’une idée en tête : courir, gagner et sauver sa fille.

Mon avis : Un beau roman, très émouvant, on a parfois envie de rire, souvent envie de pleurer. L’écriture est simple et agréable, poétique mais également pleine de vivacité. C’est Sisanla qui raconte, la petite fille au coeur malade. Je ne l’ai pas encore testé avec mes élèves, mais je pressens que ce genre de livre pourrait plaire même à des élèves très réfractaires à la lecture. Pour les élèves qui ne peuvent pas lire, il existe une version audio. Je ne l’ai pas écoutée, mais j’ai lu de bonnes critiques.

Sur Amazon :

Livre :                              Version lue :

                       Version lue