L’Élégance du hérisson, Muriel Barbery

Mme Michel est concierge dans un immeuble parisien depuis plus de 25 ans. On découvre rapidement qu’alors qu’elle essaie de toutes ses forces de coller au cliché social de la concierge, télé à fond, chat, vêtements de mauvaise qualité… elle est bien loin de l’incarner réellement. Depuis sa petite enfance, elle s’est découvert une passion pour la littérature, l’Art, la langue française, qu’elle a toujours gardée complètement secrète. Elle fait tout pour éviter que cela se sache. Son journal mêle avec délicatesse son amour pour les belles choses et la belle langue, et ses efforts pour le cacher à tous ceux qui l’entourent, à leur snobisme, et à leur inculture crasse, à peine cachée sous le vernis craquelé de la richesse.roman littérature philosophie

Dans son immeuble vit une petite fille de 12 ans, Paloma, fille d’un politicien, et d’une bourgeoise complètement névrosée. Surdouée qui cache sa haute intelligence, Paloma est malheureuse dans ce monde de faux-semblants. Elle tient un journal dans lequel elle cherche à développer des pensées profondes, souvent inspirées par le ballet caricatural du monde dans lequel elle vit. Elle a prévu de se suicider le jour de son anniversaire, car elle est pleinement consciente de la vacuité de l’existence.

Ces deux êtres fragiles portent un regard corrosif sur la société, mais pourtant toujours tendre et en quête de la moindre parcelle de beauté qui pourrait leur apparaître. L’arrivée dans l’immeuble d’un Japonais va bouleverser toutes leurs habitudes, et leur permettre de se rencontrer, mais aussi d’enfin se dévoiler, et se découvrir.

Mon avis : Ce roman est relativement difficile à lire, car en tant qu’hommage à la beauté de la langue française, il en explore de nombreuses finesses, et n’hésite pas opter pour une syntaxe pleine de belles circonvolutions. Il n’en reste cependant que la lecture est fluide et plaisante, qu’on apprécie le cynisme du regard des héroïnes sur leur entourage, tout autant que leur amour de la beauté, qu’elle soit artistique, ou simplement celle de l’instant. C’est une lecture à apprécier tranquillement, avec une tasse de thé, et une fine pâtisserie. Elle se déguste, page après page.

Une très belle lecture de 350 pages, à recommander aux adolescents très à l’aise avec la littérature et la langue française.

Sur le site de la FNAC

Publicités