Double jeu, Jean-Philippe BLONDEL

roman ado théâtre lycée intégrationQuentin va au lycée dans sa cité. Il a des potes, il fait l’imbécile en cours, il sèche de plus en plus. Le proviseur le convoque avec ses parents, et lui propose une ultime solution : faire sa classe de première dans un lycée de centre ville. C’est ça ou être renvoyé définitivement de l’école car il a passé 16 ans. Quentin n’en a pas du tout envie, mais sa mère lui fait comprendre qu’il n’a pas le choix. Alors il s’exécute, de mauvaise grâce. Rien ne lui plaît dans ce lycée : les autres élèves sont tous issus de familles riches, ils ont des codes qu’il ne comprend pas, ils friment tous, on l’oblige à bosser pour s’en sortir, il n’a personne avec qui faire le bazar en classe alors il préfère rester seul et silencieux dans un coin. Il voudrait fuir, partir ailleurs, recommencer sa vie loin, et avoir plus de chance que ce qu’il n’a eu jusqu’à maintenant. Jusqu’au jour où piqué par la prof de français, il fait une réponse qui laisse tout le monde surpris. De ce jour là, cette prof que tout le lycée adule en raison de l’option théâtre dont elle s’occupe, va s’intéresser à lui, l’obliger à s’ouvrir, à réfléchir, et peut-être même à prendre un rôle auquel il n’aurait jamais osé rêver. Mais le chemin est dur dans cette classe où il doit lutter pour trouver une place.

Mon avis : un roman vraiment sympa sur la difficulté de s’intégrer au collège et au lycée, la difficulté à trouver sa place quand on a l’impression de n’avoir aucune chance dans la vie, les différences sociales, mais aussi sur le théâtre et sa magie.

Sur Amazon :

Publicités