Oscar et la dame rose, Eric-Emmanuel Schmitt

Résumé : Oscar a dix ans. Il vit à l’hopital. Il a une leucémie, et l’opération pour le soigner a raté. Une dame vient le voir pour lui tenir compagnie. Il la surnomme « Mamie Rose ». oscarElle lui propose d’écrire à Dieu pour se sentir un peu moins seul, et peut-être trouver du réconfort. Alors Oscar lui écrit, une lettre par jour. Il raconte sa vie à l’hopital, ses copains, son amoureuse, ses relations avec ses parents qui sont devenues compliquées depuis qu’il malade, comme si ses parents ne pouvaient plus lui parler normalement. Il raconte ses conversations avec Mamie-Rose, l’ancienne joueuse de catch.

Mon avis : C’est un roman extrêmement court et facile à lire, qui a plu jusqu’à présent à tous les élèves sans exception à qui je l’ai fait lire. Il est plein d’humour, Oscar a une façon de dire les choses vraiment drôle. Il est triste, bouleversant même, et pourtant, l’auteur n’essaie pas d’en rajouter sur la tristesse du thème. Il cherche au contraire à dédramatiser la situation. Il fait réfléchir : comment nous comportons-nous face à ceux qui sont malades, et ceux qui vont mourir. On parle à Dieu, mais même ceux qui ont une autre religion ou alors qui n’en ont aucune peuvent s’y reconnaître. L’important c’est de se poser des questions. Je le recommande sans exception à tous, bons au archi-mauvais lecteurs. A partir de 13 ans, car le thème reste difficile.

Sur amazon :

Publicités

Lettres de l’intérieur, John Marsden

En Australie, deux adolescentes s’échangent des lettres suite à une petite annonce de l’une d’elles. Au début, Mandy admire la vie parfaite de Tracy. Cependant, elle découvre un jour que toute cette perfection est un mensonge, Tracy est actuellement dans une prison pour mineures et endure un quotidien difficile. Les deux jeunes filles s’attachent énormément et partagent les problèmes de leurs vies respectives et si différentes. 

Mon avis : Ce roman est poignant. Le début peut laisser un peu perplexe, les lettres s’enchaînent et sont assez banales. La révélation de Tracy crée un coup de théâtre très fort en émotion. Le langage devient plus cru, plus sincère, et on pénètre dans un univers assez déroutant pour des adolescents, celui des prisons pour jeunes. C’est un roman court et à l’écriture très accessible, qui peut amener à la lecture des adolescentes même récalcitrantes (à partir de 13 ans quand même).